Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Maya.P
  • Le blog de Maya.P
  • : des romans, des contes, des histoires pour les petits, tout un espace dédié à la jeunesse mais pas seulement...
  • Contact

Recherche

Pages

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 11:41

Comme il fait bon se promener dans la grande vallée à Prat de bouc !
Ce matin nous partons à l’aurore, il fait si froid que je ne rechigne pas une seule seconde à enfiler ma grosse doudoune orange en plume d’oie. Pourtant, je ne l’aime pas du tout car quand je la porte, j’ai l’air d’une pelote de laine !
Je suis bien trop contente ! une balade en traîneau, c’est mon rêve! C’est papa qui a tout organisé. Il a attendu l’arrivée de pépé et mémé pour qu’ils en profitent eux aussi. Même maman n’était pas dans la confidence ! Il faut dire que papa sait très bien garder les secrets.
Nous voilà glissant sur la neige ferme et éclatante au soleil. Le ciel est bleu cyan, je le sais car c’est Mademoiselle Marthe, ma maîtresse, qui me l’a appris.
J’ai choisi de m’installer entre mes grands parents sur le siège avant, ainsi je peux mieux admirer le paysage et observer les rennes qui tirent notre traîneau.
Ils sont au nombre de quatre et notre guide, qui s’appelle Richard, me donne leurs noms. Il y a Enfant, Dandy, Frison et Moineau.
Moi, je trouve que Moineau est le plus joli et le plus poli aussi, car à notre arrivée lorsque je lui ai caressé les bois, il s’est laissé faire gentiment. Il ne s’est pas montré désagréable comme ses cousins. Non !
En cheminant au fond de la vallée nous longeons une forêt. A la sortie d’un virage, nous passons devant une bergerie abandonnée et nous croisons des promeneurs en raquettes. Nous leur faisons de grands signes pour les encourager. Ce n’est pas si facile que ça de marcher sur les sentiers enneigés avec des raquettes attachées aux pieds !
Au bout d’un moment, Je remarque un petit animal caché derrière un sapin tout proche.
-    Regardez ! dis-je en montrant le museau sombre et frétillant qui pointe derrière le feuillage vert.
Aussitôt Richard ralentit l’allure afin que chacun d’entre nous l’observe.
-    C’est une belette ! s’exclame grand-père.
-    Non, rectifie Richard. Il s’agit d’une hermine, regardez son pelage… il est plus clair que celui de la belette, ses oreilles et sa queue sont plus grandes aussi.
Papa est d’accord avec Richard car à la maison il a un gros livre avec des images de tous les animaux de la nature, leur nom et l’endroit où ils vivent. C’est maman qui lui a offert pour son anniversaire. Depuis papa est super calé en animal !
Pendant que les adultes discutent, la jolie hermine en profite pour prendre la poudre d’escampette. On décide alors de s’arrêter pour le déjeuner. L’endroit s’y prête bien car un peu plus haut un gros rocher domine la vallée. On peut y grimper facilement. Là, sous les rayons chauds du soleil nous mangeons nos sandwichs de bon appétit et nous profitons du beau temps. Papa et maman vont faire une petite balade sans trop s’éloigner. Pépé et mémé préfèrent prendre quelques photos souvenirs.
Moi, je vais voir les bêtes qui se reposent un peu avant le retour. Moineau se laisse approcher. Je le caresse sur le museau. C’est doux comme mon nounours Alphonse ! Je lui demande s’il connaît le père noël. Il remue vigoureusement sa tête de haut en bas, j’en déduis qu’il le connaît. Mais alors… Richard ne serait-il pas l’apprenti du père noël? il faut dire qu’il est très grand, qu’il porte un pull rouge et un bonnet blanc et qu’en plus sa barbe est toute bouclée comme celle du père noël sauf qu’elle est rousse. Je n’ose pas lui demander…
Il est temps de rentrer. Nous empruntons alors la crête dominant la vallée. Le spectacle est vertigineux. Oh ! la, la ! Je sens mémé se crisper, je crois qu’elle a un peu peur. Moi aussi… j’ai très peur…
Le chemin montant nous mène dans la forêt épaisse et sombre. Brrr… ça me fait froid dans le dos, je m’agrippe à mémé en prétextant un frisson.
Deux billes lumineuses brillent. Je les remarque, mais ne dis rien.
-    Ce sont les yeux du renard , affirme Richard qui les a vu lui aussi.
-    Ou peut-être du loup ? dis-je.
-    Non, je ne crois pas. Ce renard a été repéré depuis peu par le garde forestier… Et combien même, tu n’as plus peur du loup à ton âge !
-    Bien sûr que non ! dis-je avec assurance. Mais au fond, j’ai une petite crainte qui me trifouille l’estomac.
Heureusement, nous sommes presque arrivés à la station. Que d’émotion durant ce voyage !
-    Dis papa ! on pourra le refaire ?
-    Si tu veux, la prochaine fois on ira jusqu’au refuge et on y dormira.
-    Oh ! oui ! je le veux papa.

Le soir, enfouie dans mon lit douillet je pense à ma journée. Demain je raconterai tout à mon meilleur copain Paul.

Partager cet article

Repost 0
Published by maya.p.over-blog.com - dans Histoire pour les petits
commenter cet article

commentaires