Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Maya.P
  • Le blog de Maya.P
  • : des romans, des contes, des histoires pour les petits, tout un espace dédié à la jeunesse mais pas seulement...
  • Contact

Recherche

Pages

19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 12:31

Synopsis

Comment faire lorsqu'on est un adolescent timide et binoclard pour se faire aimer de la plus belle fille de la terre.

Et bien, on engage à prix d'or un conseiller en séduction, et ça marche.

Mais attention une fille peut en cacher une autre…

1/INT JOUR APPARTEMENT DE LUDO

Le hall d'entrée se compose d'un guéridon surmonté d'un miroir près de la porte d'entrée et d'un porte manteau sur lequel pendent différentes vestes et blousons masculin d'un style plutôt jeune. On se rapproche progressivement et l'on distingue peu à peu toutes sortes d'objets disposés de manière anarchique sur le guéridon : carnet d'adresse, téléphone, stylos, lampe de bureau etc…

 

                                             LUDO (off)

Si vous saviez comme elle est jolie ma voisine. LILA, elle s'appelle LILA et je suis fou d'elle. Six mois déjà que je tente de lui parler sans y parvenir. A chaque fois je me dis qu'elle est trop bien pour moi. Trop belle quoi ! trop classe…

Tout a commencé lorsque je me suis décidé à tout faire pour que LILA m'aime…

 

Dans le reflet du miroir, on distingue un jeune homme d'une vingtaine d'années portant des lunettes. Il s'agit de LUDO qui apparaît, se coiffe rapidement et s'arrange un peu devant le miroir, puis sort en claquant la porte.

 

                                    LUDO (off)

J'ai contacté un COACH love.

 

 

Titre et générique :LE COACH ET L'AMOUR

(En référence phonétique au "coche et la mouche" de La Fontaine)

 

 

2/EXT JOUR PLACE DU PALAIS DES PAPES AVIGNON

Sur la place du palais des papes LUDO discute avec un homme d'une trentaine d'année (le COACH 30 ans) trois quart dos, au premier plan.

 

 COACH (tapotant sur l'épaule de LUDO)

T'as les deux milles Euros ?

 

LUDO hoche de la tête, sort l'enveloppe et la lui tend.

 

COACH (attrape l'enveloppe regarde à l'intérieur et la range dans sa poche)

             Bien, on va pouvoir travailler. T'es prêt ?

 

             LUDO (admiratif et volontaire)

             Ouais.

 

            COACH (se dandinant)

Première chose le repérage. (Il fronce les sourcils pour mieux se concentrer sur une éventuelle proie, tourne sur lui-même)

Quand tu as repéré ta proie, tu y vas (poussant ses poings serrés vers l'avant) direct !

Genre : (Séducteur, jouant et s'agitant comme un très mauvais acteur) Salut belle jeune fille ! votre sourire a illuminé ma journée…Ou alors, je me noie dans l'océan de vos yeux …Ou bien, votre parfum me fait tourner la tête…

Tu vois, de belles paroles qui plaisent aux filles quoi ! Pigé ?

 

LUDO (à l'expression dubitative)

                                               Hum, hum…

 

Le COACH cherche du regard une jeune FILLE.

 

                                               COACH

Regarde c'est pas compliqué… Tu vois la fille, là-bas ? Je vais revenir avec son numéro.

Mademoiselle, Mademoiselle !

 

Il fait un clin d'œil à LUDO et s'élance dans la direction de la jeune FILLE occupée à regarder les cartes postales.

 

 

3/EXT JOUR PRÉSENTOIR CARTES POSTALES PLACE DU PALAIS

 

LUDO est admiratif de l'aisance avec laquelle Le COACH aborde la jeune FILLE. Il regarde la scène avec intérêt sans en entendre le moindre mot.

 

COACH

Ta copine, elle arrive ?

 

LA FILLE

Oui, t'inquiète, elle est à cinquante mètres derrière moi.

Elle porte un foulard rouge autour du cou.

 

COACH

Ok.

 

4/EXT JOUR PLACE DU PALAIS

 

LUDO observe que la FILLE sort son portable comme pour donner son numéro. Le COACH revient vers lui triomphant, les bras écartés, agitant un morceau de papier.

 

 

 

 

           COACH

                                              Tu vois, c'est pas difficile !

 

LUDO (LUDO gonfle les joues et agite sa main droite)

Je sais pas si je vais y arriver…

.

Une fille, la vingtaine, attend au pied des escaliers du palais, un foulard rouge dans les cheveux.

 

            COACH (montrant la fille au foulard)

Mais oui ! Tiens, celle-là, elle est bien non ?

Vas-y lance toi. (il pousse LUDO en avant)

 

LUDO se dirige timidement vers elle. Nous le suivons, jusqu'à ce qu'il soit tout proche d'elle.

 

 

5/EXT PIED DES ESCALIERS DU PALAIS

 

La jeune FILLE AU FOULARD ROUGE semble attendre quelqu'un. LUDO avant de l'aborder jette un coup d'œil au COACH, cherchant un dernier encouragement. Au loin, celui-ci lui fait un geste d'encouragement, balançant ses deux mains côte à côte d'avant en arrière. Il est rejoint par la jeune FILLE qu'il a abordée précédemment, celle-ci accourant vers lui accompagnée d'une fille au foulard rouge aussi, mais porté autour du cou.

LUDO se lance.

 

           LUDO (timidement)

Vous avez l'heure s'il vous plait ?

 

LA FILLE AU FOULARD ROUGE (souriante)

Non, désolée.

 

                                             LUDO (chuchotant)

       Vous avez un joli sourire.

 

       LA FILLE AU FOULARD ROUGE

       Pardon ?

 

LUDO et la jeune FILLE AU FOULARD ROUGE sont au premier plan, pendant ce temps en arrière plan le COACH est en grande conversation avec la FILLE et sa copine. La scène se déroule en pantomime. LA FILLE lui montre le foulard rouge de sa copine avec de grands gestes, lui se tourne vers LUDO et se prend le visage dans mains conscient qu'il s'est trompé de personne.

LUDO tente à nouveau sa chance.

 

          LUDO (immense sourire)

                                            Hum, hum… Vous avez un très joli sourire. Vous…

 

Lorsqu'une main l'empoigne par l'épaule et le fait disparaître, sous les yeux effarés de la jeune fille.

 

 

            LA JEUNE FILLE

                                               Mais qu'est ce que tu fais, YOAN !

 

Les visages, de LUDO effrayé et YOAN menaçant, sont nez à nez. YOAN, un grand costaud, tire à lui LUDO par l'encolure de son tee shirt.

 

                                                  YOAN

                                               Alors comme ça, elle a un beau sourire ma copine ? Hein ?

 

Un peu plus tard.

LUDO sonné, assis sur la chaussée, cherche ses Lunettes à tâton, les trouve, les enfile. Elles sont en miette, il n'y voit rien.

Pourtant face à lui (vision subjective de LUDO) une forme floue s'approche et se penche (GEORGIETTA 25 ans, fille sublime).

 

                                               GEORGIETTA

Hé ! ça va ? je suis votre voisine, GEORGIETTA ! On se croise souvent dans l'escalier !

Qu'est ce qui vous est arrivé ?

 

LUDO (groggy, marmonnant entre ses dents)

Vous sentez bon l'océan….

Je plonge dans le parfum de vos yeux…

 

            GEORGIETTA

           Hein ?!? Qu'est-ce que vous dites ?!?

          (elle l'attrape, l'aide à se relever)

           Allez venez, je vous ramène.

 

Elle le prend par le bras et le conduit tout doucement. LUDO continue à marmonner des phrases incompréhensibles.

 

 

6/INT JOUR COULOIR IMMEUBLE DE LUDO

 

LUDO est derrière la porte de LILA un bouquet de fleurs à la main, ses lunettes sont réparées.

Il prend une grande bouffée d'air.

Son doigt appuie sur la sonnette, où l'on peut lire : LILA et GEORGIETTA FINNA.

 

                                                   LILA (off)

                                                  C'est pourquoi ?

 

                                                   LUDO

                                                   LILA ?

 

                                                    LILA

                                                   Oui, c'est bien moi.

 

 

            LUDO (se raclant la gorge)

LILA, s'il vous plait n'ouvrez pas, laissez moi vous parler… Je… Veux vous dire que…Je vous aime… Depuis six mois, je vous aime... Je ne peux plus garder ça pour moi. Vous êtes la femme de ma vie, mon rêve…

 

OFF : On monte dans les escaliers.

 

LUDO

Je ferai n'importe quoi pour…

 

GEORGIETTA (arrivant vers lui)

Vous allez mieux ?

 

LUDO (se retourne brièvement)

Oui .

(s'apprête à continuer sa déclaration mais reste bouche bée, se retourne vers GEORGIETTA)

LILA ?!?

 

GEORGIETTA

Non, c'est moi… GEORGIETTA !

 

LUDO (se tourne vers la porte qui s'est ouverte)

Mais alors !!

 

TÊTE DE LUDO ÉPOUVANTÉ.. (on ne voit pas ce qu'il voit)

 

                                        FIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sylvie - dans scénario
commenter cet article

commentaires